La fermeture du jardin

L’automne bien avancé, il est temps de faire votre petit ménage au jardin. Vous vous demandez comment procéder? Il est important de savoir les différentes étapes à respecter pour protéger votre investissement.

Que doit-on couper et pourquoi?

Il n’est pas obligatoire de couper le feuillage des vivaces en automne, car celui-ci peut servir de protection pour la plante lorsque la neige s’y accumule pendant l’hiver. C’est surtout pour prendre de l’avance sur le printemps que l’on rabat le feuillage des vivaces. En général, nous coupons le feuillage 2 à 3 pouces du sol. Attention certaine vivace ont un feuillage persistant et ne doivent pas être coupé. C’est le cas du Bergenia et de certaines Heuchera. Quelques vivaces ont encore une belle floraison tardive comme les Sedum et les Anemone, je vous suggère donc de ne pas les couper et d’en profiter. Les plantes plus sensibles comme les Lavandula et d’autres vivaces peu rustiques devraient aussi conserver leur feuillage. Aussi je vous suggère fortement de garder le feuillage des graminées qui pourront être décoratives pendant tout l’hiver.

Quand peut-on couper le feuillage des plantes à l’automne?

Étant donné que les saisons passent et ne se ressemblent jamais, le meilleur baromètre est lorsque la chute des feuilles des arbres est à sa fin. Quand les arbres ont perdu la majorité des feuilles qu’ils contiennent, vous pouvez réduire le feuillage de vos vivaces sans leur nuire.

Que doit-on protéger pour l’hiver?

On protège les plantes pour diverses raisons. Pour s’assurer qu’elles ne soient pas abîmées par une chute abondante de neige provenant de votre toit ou de votre déneigeur, je vous recommande de les attacher avec une ficelle, d’installer des filets ou des protections plus robustes si nécessaire. Vous devez aussi protéger les plantes peu rustiques soit avec des cônes ou des toiles blanches. Attention de ne pas coller les toiles directement sur le feuillage des conifères ou des arbustes. Il est toujours préférable de laisser circuler l’air. Si vos cônes n’ont pas de trous d’aération, je vous recommande d’en créer.

Qu’en est-il de la pelouse?

La dernière tonte de l’année doit être courte, à environ un pouce. Ainsi, votre gazon ne risque pas de pourrir sous le poids de la neige, les mulots ne seront pas tentés de venir se créer de petits chemins dans votre gazon et en plus, c’est beaucoup plus facile « racler » la pelouse au printemps lorsque le gazon est court. Vous pouvez également installer une toile verte pour protéger la pelouse des débris laissés par les souffleurs durant l’hiver, installez en bordure de rue, elle vous évitera bien des désagréments au printemps.

Quand doit-on installer les protections hivernales?

Surveiller la température. Si le sol gèle trop en profondeur, vous aurez de la difficulté à installer vos piquets et si la température monte encore au-dessus de 10-15 degrés le jour vous pouvez attendre un peu. Une protection hivernale installer trop tôt pourrait être mortelle, la température trop chaude et le manque de circulation d’air risqueraient de faire chauffer vos plants.

Doit-on amasser les feuilles mortes?

Les feuilles mortes se transforment en un excellent compost naturel et elles contribuent à la protection de vos plates-bandes durant l’hiver. Vous devez par contre éviter de les conserver si elle présente des signes de maladies fongiques. Vous pouvez aussi les broyer avec votre tondeuse et les laisser sur votre pelouse. L’important est de ne pas laisser une couche épaisse de feuille sur votre gazon en fin de saison, elle pourrait l’abîmer sévèrement.

Autres choses à ne pas oublier?

N’oubliez pas de remiser vos boyaux d’arrosage et autres accessoires qui risquent de geler. Mettez vos restants de semences à gazon à l’abri de l’humidité et des souris! Arrosez bien vos nouvelles plantations et surtout vos conifères avant l’hiver! Plantez quelques bulbes à floraison printanière et enlever vos annuelles! Maintenant, il ne vous reste qu’à attendre l’arrivée du printemps!